Comment bien prendre soin de sa plaie ?

traiter une plaie

Selon le type de plaie, certaines peuvent être traitées à domicile, tandis que d’autres nécessitent des soins médicaux d’urgence. Voici plusieurs conseils afin de bien déterminer la gravité de la plaie, la méthode pour traiter une plaie et le protéger pour faciliter la phase de cicatrisation.

L’importance d’un bon soin des plaies cutanées

Une plaie cutanée représente une effraction (ou une ouverture) de la peau d’origine mécanique. Les plaies sont plus ou moins graves en fonction de leur taille, de leur profondeur et de leur localisation (par exemple, des imperfections faciales sévères). Elle touche diverses couches de la peau (épiderme, derme profond, tissu sous-cutané), puis les tendons, les muscles, les nerfs, les vaisseaux sanguins et les organes. D’ailleurs, la peau protège tout le corps des influences extérieures. Pour cette raison, même les plaies cutanées apparemment bénignes nécessitent des soins rigoureux visant à améliorer la phase de cicatrisation, à éviter les complications infectieuses et à arrêter les saignements. Si la plaie n’est pas très étendue, est une coupure peu profonde, et est très propre (pas de corps étrangers et bords de plaie propres) : pour traiter une plaie, de ce genre, une bandelette adhésive de suture peut être appliquée sur la zone concernée après que la plaie a été soigneusement désinfectée, nettoyée et séchée. Cette bandelette contribue dans la jonction des bords pour une meilleure cicatrisation et pour une cicatrice plus esthétique. D’ailleurs, vous pouvez également opter pour un pansement hydrocellulaire.

Faites attention à ne pas abîmer la peau

L’épiderme, le derme superficiel et les plaies superficielles correspondant à des dommages modérés limités à une légère perte de tissu peuvent être autocicatrisants. Ces imperfections superficielles peuvent être des écorchures ou des rayures. Elle saigne très peu (seules les couches superficielles de la peau sont touchées) et guérit généralement sans aucun effet. Ceci s’applique aussi aux bulbes déchiquetés. Il peut pareillement s’agir d’incisions cutanées. Lorsque les cicatrices sont non étendues et peu profondes, ces cicatrices sont ce que l’on appelle des cicatrices « simples ». Ils sont souvent traités à domicile. De plus, les brûlures au premier et au deuxième degré (si légères) peuvent aussi faire l’objet de soins à domicile. Cependant, vous devez vous laver les mains à l’eau et au savon avant de traiter une plaie. Si possible, lavez-vous les mains à l’aide d’un savon liquide en frottant durant 30 secondes. Ensuite, rincez à l’eau courante et séchez à l’air libre ou à l’aide d’une serviette propre. Vous pouvez par ailleurs opter pour un gel hydroalcoolique ou un désinfectant s’il n’y a pas d’eau à proximité.

Un soin réalisé en 3 étapes

C’est une étape cruciale afin d’améliorer la phase de cicatrisation. Pour traiter une plaie (éliminer le sang, les salissures et les débris qui obstruent la plaie) : passez la plaie sous un robinet tiède (ou un jet d’eau à température ambiante). Évitez l’eau froide, car elle peut ralentir la circulation du sang et par la suite, la cicatrisation. Toutefois, elle est conseillée en cas de brûlure, parce que l’eau froide empêche la progression des brûlures et réduit la douleur. Vous pourrez ainsi nettoyer la plaie avec une solution saline. Appliquez ensuite un antiseptique (une solution à base d’eau oxygénée ou de chlorhexidine) et une compresse pour prévenir la prolifération bactérienne. La Bétadine ou la polyvidone iodée pourra par ailleurs être utilisée. Cependant, elle est contre-indiquée chez les personnes souffrant de maladie thyroïdienne, les personnes allergiques à l’iode, et chez les femmes enceintes. Si la plaie recouvre la muqueuse buccale, faites un bain de bouche à l’aide d’un antiseptique adapté. Enfin, il faudra bien protéger la plaie. Pour ce faire, utilisez un sparadrap et une compresse stérile pour recouvrir la plaie d’un pansement adhésif prêt à l’emploi ou fait maison. Cette technique améliore la cicatrisation et gardera la peau hydratée. Pour les brûlures de second degré, on vous recommande d’utiliser un pansement hydrocellulaire ou un pansement gras. Ils sont préférables aux pansements en « tulle gras » sachant qu’ils sont plus faciles à enlever et adhèrent moins aux lésions.

Les solutions de traitement d’air pour entreprises
Prothèses oculaires : consulter un spécialiste en ligne