Comment lutter contre les symptômes de l’intolérance au lactose ?

intolérance au lactose

L’intolérance au lactose est un trouble affectant environ 20 % de la population française. Rares chez les nourrissons, les symptômes apparaissent souvent après le sevrage, notamment au moment de la diversification des aliments. Bien qu’une intolérance au lactose ne mette pas la vie du patient en danger, contrairement à l’allergie aux protéines du lait de vache, elle cause de sérieux problèmes digestifs. Heureusement, il existe diverses solutions permettant de soulager ces symptômes sans pour autant se priver définitivement du lait et de ses produits dérivés !

Qu’est-ce que l’intolérance au lactose ?

Le lactose est un terme désignant un type de sucre contenu dans le lait et ses dérivés issus essentiellement de la fermentation lactique. Pour le digérer, notre organisme doit le décomposer en glucose et en galactose, deux sucres plus assimilables. Mais ce processus ne peut se faire en l’absence d’une enzyme intestinale appelée lactase.

Dès lors, le lactose se voit éliminé dans le gros intestin où des bactéries appelées ferments lactiques se chargent de le fermenter. Et c’est justement là que les choses se compliquent. Les bactéries lactiques vont effectivement entraîner l’apparition de gaz et d’acides qui gonflent le ventre et créent un certain inconfort, voire de la douleur !

Toujours à cause de l’action des ferments lactiques, la personne peut aussi souffrir de flatulences, de diarrhées, de ballonnements, de nausées ou de vomissements. Certains patients présentent aussi des symptômes comme les maux de tête, la fatigue, ainsi que des douleurs musculaires ou articulaires.

Heureusement, l’intolérance au lactose n’affecte pas les autres systèmes comme les poumons et la peau. Mais, malgré l’absence de complications, certains patients souffrent considérablement de l’intolérance au lactose.  

Pourquoi souffre-t-on d’une intolérance au lactose ?

Il existe deux causes principales d’une intolérance au lactose. La première appelée alactasie primaire vient d’une mutation génétique entraînant l’absence de l’enzyme lactase. Dans ce cas, l’intolérance au lactose ne peut être soignée définitivement.

La seconde cause est appelée alactasie secondaire. Dans ce cas, notre organisme ne produit plus de lactase à cause de la destruction de la muqueuse intestinale en raison d’une maladie comme le cancer ou des troubles digestifs, ou bien à cause de l’âge. En effet, beaucoup d’adultes deviennent intolérants au lactose, car la lactase ne devient plus une enzyme essentielle à la suite de la diversification alimentaire. Dans ce cas, l’intolérance au lactose peut être temporaire, voire réversible, par exemple après que le patient est guéri de sa maladie.

Comment soulager une intolérance au lactose ?

En cas de symptômes liés à une intolérance au lactose, vous pouvez vous tourner vers différents aliments qui améliorent la digestion. Il s’agit entre autres : du kéfir, une boisson qui réduit les flatulences et aide à décomposer le lactose dans le système digestif ; du vinaigre de cidre qui facilite la digestion en neutralisant l’acidité de l’estomac ; du gingembre, une racine pouvant diminuer les indigestions et autres problèmes gastro-intestinaux ; de la camomille, une plante relaxante qui soulage l’inconfort en neutralisant l’acidité gastrique et en réduisant les ballonnements ; du yaourt et du fromage blanc contenant des probiotiques ou ferment lactique pouvant faciliter la digestion du lactose.

Pour éviter les symptômes d’une intolérance au lactose, la première solution est d’éviter les aliments pouvant stimuler l’action des ferments lactiques. Entre autres, limitez la consommation de lait, mais aussi des nourritures utilisant le lactose comme additif alimentaire (charcuterie, gâteaux, biscuits, céréales industrielles, etc.). Certains médicaments contiennent aussi du lactose comme excipient, aussi faut-il les éviter autant que possible.

Il est en outre possible de compenser la carence en lactase et donc de limiter l’action des ferments lactiques dans les intestins en prenant des compléments alimentaires contenant cette enzyme. Prenez-en donc peu de temps avant de boire du lait ou de manger un aliment contenant du lactose pour faciliter son assimilation.

Questions santé : profiter des conseils de professionnels en ligne
Santé naturelle : aliments à manger pour rester en bonne santé