Quels produits naturels pour le bien-être de la femme enceinte et de son nourrisson ?

femme enceinte

Lorsqu’une femme est enceinte, elle doit faire attention à adapter ses habitudes alimentaires, sportives voire thérapeutiques, pour que ces dernières soient bien tolérées par le fœtus. Tout au long de la grossesse le fœtus est protégé par une barrière hémato-placentaire.

Pour cette raison, il est maintenant connu qu’une femme enceinte pour le bon développement du fœtus ne dois pas boire d’alcool et doit faire attention aux médicaments qu’elle prend en automédication. De même, les produits de phytothérapie ne doivent pas être pris à la légère. En effet, certains produits tels que les huiles essentielles sont pas toujours bien tolérés car présentant des propriétés abortives, neurotoxiques…

La phytothérapie peut vous aider à soulager quelques problèmes et désagréments pendant votre grossesse. Toutefois il est important de rester à l’écoute de votre corps et si vous vous sentez malade avec des symptômes comme la fièvre, malaise ou autre, penser à tout de suite consulter un médecin.

Toutefois tous les produits naturels ne sont pas à proscrire et certains produits peuvent même vous aider à mieux vivre votre grossesse. De la même manière, le métabolisme du nouveau-né est plus sensible que celui de l’adulte, empêchant une utilisation à l’aveugle de ces produits peuvent être toxique. Aussi sans avis médical, il n’est pas recommandé de prendre des huiles essentielles chez le nourrisson et la femme enceinte de moins de 3 mois. C’est pourquoi cet article s’intéressera aux femmes enceintes à partir du 4°mois de grossesse.

 

Le remède contre les rhumes

L’huile essentielle de ravintsara est de manière général le meilleur allier contre les rhumes, qui est aussi bien tolérée chez le nourrisson de 4 mois que chez la femme enceinte. Elle aide à dégager les bronches et à booster l’immunité naturelle de notre corps. Elle s’utilise simplement en massage diluer à 90% dans de l’huile végétale de manière que pour 10 gouttes il y ait une goutte d’huile essentielle de ravintsara dans 9 gouttes d’huile végétale.

 

Le remède des problèmes cutanées

Cette plante est de plus en plus associé aux produits dermo-cosmétiques et pour cause, c’est la plante la plus efficace pour venir à bout des problèmes de peaux. Si pendant votre grossesse avec les hormones vous avez l’apparition de petits boutons d’acné, de mycose ou autre vous pouvez vaporiser votre visage ou la zone concernée par de l’hydrolat de tea-tree voire pour une meilleure efficacité utiliser l’huile essentielle de tea-tree, diluer à 90% de la même manière que pour le ravintsara.

 

L’anti-insecte de référence

La lavande est une plante française bien connu en Provence. Vous pouvez l’utiliser tant en diffusion pour son odeur apaisante, que pour éloigner les insectes. Il existe d’ailleurs une astuce de grand-mère pour éloigner les mites, qui consiste à confectionner un ballotin de fleur de lavande et de le placer entre les vêtements pour les protéger des insectes. En outre, cette huile essentielle permet également d’apaiser tant les piqûres d’insectes et les cicatrices que le moral grâce à ses vertus calmantes. Dans ce cas là, vous pouvez l’appliquer diluer à 80% cette fois-ci c’est-à-dire en fonction de la zone concernée vous pouvez masser 1 à 2 gouttes d’huiles essentielle dans 4 à 8 gouttes d’huile végétale telle que l’huile d’amande douce par exemple.

 

Le remède pour les problèmes de digestion

Cette huile essentielle est bien tolérée que ce soit chez la femme enceinte que chez le nouveau-né. Toutefois, cette huile est intéressante en cas de trouble de la digestion, gastrite prise par voie orale à raison d’une goutte ingérer à l’aide un support neutre. Pour cette raison, cette huile essentielle n’a que peu d’utilisation pour le nourrisson mais peut être utile pour la femme enceinte. Il existe aussi l’huile essentielle de cardamome qui est autorisée chez la femme enceinte pour le même emploi.

 

Les différentes huiles essentielles d’eucalyptus

L’eucalyptus est une plante incontournable en phytothérapie. Il existe une multitude d’espèces ayant toutes des propriétés biologiques sur le corps. Pour le nourrisson et la femmes enceinte deux espèces sont recommandées : l’eucalyptus radiata et l’eucalyptus citronnée (ce dernier est autorisé chez la femme enceinte sans avis médical mais pour le nourrisson l’avis médical est conseillé).

  • L’huile essentielle d’eucalyptus radiata est recommandée pour soulager les rhumes et les petites infections virales ORL comme les rhinites. Elle s’emploi par voie cutanée dilué à 90% dans de l’huile végétale ou par diffusion à l’aide d’un diffuseur.

  • L’huile essentielle d’eucalyptus citronnée est un bon anti-inflammatoire qui soulage les douleurs rhumatismales comme les arthroses, les sciatiques ou autre rhumatisme.  La femme enceinte peut utiliser cette huile essentielle à raison d’une goutte d’huile essentielle dans 4 gouttes d’huile végétale 3 fois par jour.

 

Les huiles essentielles apaisantes

 Cette huile essentielle est obtenue à partir des feuilles de bigaradier. Le parfum et la composition en molécules aromatiques actives de cette huile essentielle est sensiblement mieux tolérée que celle de néroli qui est obtenue à partir de la fleur de bigaradier. Bien que les deux huiles aient des propriétés biologiques similaires en ayant une action apaisante et calmante, leur intensité d’action demeure différente. L’huile essentielle de petit grain bigarade est utile contre le stress et les insomnies en diffusion dans une pièce. L’huile essentielle de néroli a une plus forte action ayant une activité similaire à celle d’une benzodiazépine et ne sera donc pas recommandée pour le nourrisson mais être pris chez la femme enceinte par voie cutanée à raison d’une goutte à mélanger à 4 gouttes d’huile végétale sur la face interne des poignets.

 

Les eaux florales pour une multitude d’indication

Les hydrolats ou eaux florales sont moins connus que les huiles essentielles en phytothérapie. Bien que nettement moins riche en composé actifs que l’huile essentielle, elle n’est pas sans action et sera bien mieux toléré par la femme enceinte et le nourrisson. Vous pouvez ainsi utiliser :

  • L’hydrolat de mélisse : pour prévenir des nausées matinales

  • L’hydrolat de lavande aspic : pour apaiser la peau des coups de soleil ou des piqures de moustique

  • L’hydrolat de cassis : pour limiter la rétention d’eau et le phénomène de jambes lourdes

  • L’hydrolat de coriandre : peut être pris dans un verre d’eau pour améliorer la digestion tant de la femme enceinte que du nourrisson

 

L’alimentation au cœur de la vie

Il semble évident qu’il faut manger pour vivre mais la femme enceinte/allaitante doit faire attention à ne pas être en carence vitaminique. C’est le moment où il faut écouter son corps tout en se préservant de toutes les pathologies liées à une mauvaise alimentation durant la grossesse comme l’anémie ou le diabète gestationnel.

Choisir un audioprothésiste adapté à ses attentes
S’informer sur les prix des appareils auditifs en Belgique