Protéger les patients comme les soignants : Importance de l’hygiène hospitalière

L’hygiène hospitalière revêt incontestablement d’une importance capitale dans la lutte contre les éventuels risques infectieux qui peuvent atteindre aussi bien les patients que les soignants. Parmi ces risques, on distingue essentiellement les infections nosocomiales, les risques épidémiques et les risques infectieux professionnels.

Gros plan sur l’importance de l’hygiène dans les hôpitaux et centres de soins

À vrai dire, lorsqu’on parle d’hygiène hospitalière, plusieurs actions entrent directement en jeux dans l’objectif de minimiser l’acquisition et la transmission des infections en milieu hospitalier : organisation des activités de soin, maintenance des équipements médicaux, protection du personnel, gestion de l’environnement, stérilisation, et beaucoup d’autres encore. Cette hygiène concerne les patients comme les soignants et bien sûr les visiteurs de l’hôpital.

L’hygiène hospitalière est un détail qu’il ne faut jamais négliger sachant que l’hôpital offre un écosystème favorable à la transmission d’agents pathogènes qui sont potentiellement épidémiogènes. Contrairement à la maison où les bactéries sont moins virulentes, la capacité des micro-organismes à s’adapter à l’environnement hospitalier est considérable, ce qui leur permet de renforcer leur résistance aux éléments extérieurs, par exemple aux produits désinfectants… Donc, afin d’améliorer la qualité des soins tout en évitant la transmission des infections, l’hôpital ou le centre de soin doit appliquer des mesures très strictes liées à l’hygiène hospitalière.

Qui est concerné par l’hygiène hospitalière

Quand il s’agit d’hygiène hospitalière, tout le monde est concerné, à savoir les patients, les personnels de la logistique, les visiteurs et bien évidemment tous les personnels qui assurent la santé du patient ainsi que de son environnement (médecin, infirmier, aide-soignant, paramédical, étudiant, stagiaire, technicien de surface, et ainsi de suite…). En négligeant l’hygiène hospitalière, les conséquences peuvent être très graves et peuvent toucher tout le monde bien évidemment, surtout les patients dont le système immunitaire est très faible ou qui sont fragilisés par leurs maladies. Même une infection de faible degré chez une personne en bonne santé peut être dévastatrice pour les patients affaiblis.

Comment garantir l’hygiène hospitalière ?

Parmi les principales causes du manque d’hygiène en milieu hospitalier, il y a la mauvaise hygiène des mains. Donc, afin mieux limiter la propagation des bactéries et des micro-organismes résistants, l’hygiène des mains est une pratique qu’il faut à tout prix prioriser aussi bien à l’hôpital que dans la vie de tous les jours. D’autre part, il aussi indispensable de créer une équipe opérationnelle dans l’objectif de perfectionner l’hygiène hospitalière : favoriser les patients et les visiteurs à respecter les procédures de prévention, désinfecter tous les équipements médicaux surtout ceux qui ont été utilisés par les patients, éliminer les déchets, insister sur le port de tenues spécifique, instaurer des mesures d’isolement, auditer la qualité des soins, surveiller l’apparition d’épidémies, mettre en place des précautions gouttelettes et ainsi de suite.

Les compléments alimentaires sont-ils vraiment utiles en hiver ?
Alimentation et hygiène : améliorer la santé et le bien-être animal